bois pour colombages – conseils et astuces d’un professionnel


Le bois pour colombages est un excellent moyen d’ajouter de la polyvalence et de la dimension à votre maison sans dépenser une fortune. C’est également une solution efficace pour les personnes qui cherchent à réduire leur empreinte carbone sans sacrifier l’espace habitable.

Mais, comme la plupart des projets de bricolage, le processus n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît. Dans cet article de blog, nous allons vous présenter certaines des étapes de base de la création d’un beau mur à colombages, de la planification et de la préparation à la finition et à l’entretien.

Qu’est-ce qu’une charpente en bois ?

La charpente en bois est l’utilisation de bois pour construire une structure. Traditionnellement, elle est constituée de bois ou de planches ressemblant à du bois.

Les bois utilisés varient en fonction de l’utilisation prévue du bâtiment. Généralement, elle comprend le haut, le bas et deux murs latéraux, mais elle peut également être réalisée avec seulement le haut et les panneaux latéraux. Elle peut être réalisée en tant que structure autonome ou dans le cadre d’un projet de construction plus vaste.

 

Comment construire un mur à colombages ?

Le processus de base pour construire un mur à colombages est le même que pour une maison ordinaire. Vous commencerez par un plancher et des murs, mais au lieu de construire le plancher sur les murs, vous construirez un mur directement sur le plancher existant. La seule différence notable est que vous utiliserez deux planches au lieu d’une, ce qui vous donnera une plus grande intégrité structurelle.

La méthode de construction d’un mur à colombages n’est pas aussi compliquée qu’il n’y paraît. Tout ce que vous avez à faire, c’est Planifiez la disposition de votre pièce. Dessinez le contour de votre mur avec un crayon pilote. Utilisez une règle pour tracer une ligne à travers le plan de la pièce. Ajoutez des montants tous les 8-12″.

N’oubliez pas que la ligne tracée à travers le plan du sol représente l’intégrité structurelle de la pièce. Utilisez un support de solive pour suspendre les solives. Assurez-vous qu’elles sont de niveau, d’aplomb et solidement fixées au mur. 

Marquez l’emplacement de chaque support vertical et horizontal. Utilisez un niveau pour vous assurer que les solives sont à la hauteur ou à proximité de la marque. Vous devez viser un espacement de 1/4″ à 1/2″ entre les montants. 

Si votre espace est plus petit ou si la construction est plus irrégulière, vous devrez peut-être jouer avec le nombre de solives et l’espace entre elles pour obtenir la bonne rigidité pour votre espace. Choisir un bois dur pour le colombage – conseils et astuces d’un professionnel

 

Planification et préparation

Comme tout autre projet de construction, la phase de planification et de préparation déterminera la facilité ou la difficulté du processus de construction proprement dit. Pour votre projet de mur à colombages, vous devrez décider où vous souhaitez construire votre structure. 

Si vous construisez un mur autonome, vous le construirez très probablement perpendiculairement au mur déjà présent dans votre pièce. Si vous construisez une partie d’un mur, vous devrez paralléliser le mur existant, puis plier ou arquer le mur pour répondre aux exigences de votre nouvelle construction. 

Une alternative à la construction à joints droits est la technique du demi-courbement, où vous utilisez une planche pour soutenir l’autre. Cette technique ajoute un poids important à la structure et ralentit le processus, mais elle peut être une solution plus rentable.

 

Construction du mur

Commencez par tracer le contour de votre nouvelle construction à son emplacement définitif. Cela peut demander un peu de devinette, mais vous aurez une idée de l’endroit où vous voulez commencer votre construction une fois que vous aurez marqué le contour de votre pièce. 

Pour le mur extérieur, commencez par tracer le contour de votre nouveau mur. À l’aide d’une équerre, assurez-vous que le contour est d’équerre par rapport au mur. Ne vous fiez pas trop à votre trait de crayon pour déterminer l’emplacement des murs de structure. Ajoutez des montants tous les 8 à 12 pouces. 

N’oubliez pas que la ligne tracée à travers le plan représente l’intégrité structurelle de la pièce. Utilisez un support à solives pour suspendre les solives. Assurez-vous qu’elles sont de niveau, d’aplomb et solidement fixées au mur. Marquez l’emplacement de chaque support vertical et horizontal. 

Utilisez un niveau pour vous assurer que les solives sont à la hauteur ou à proximité de la marque. Vous devez viser un espacement de 1/4″ à 1/2″ entre les montants. Si votre espace est plus petit ou si la construction est plus irrégulière, vous devrez peut-être jouer avec le nombre de solives et l’espace entre elles pour obtenir la bonne rigidité pour votre espace.

 

Finition des murs

Il est maintenant temps de mettre tout votre travail pour rendre votre mur à colombages magnifique. Vous voudrez commencer par l’extérieur, où la plupart de votre décoration murale sera concentrée. 

Pour votre mur à colombages, vous avez deux options pour la finition de l’extérieur : la teinture ou la peinture. La teinture de votre mur à colombages est une finition traditionnelle pour les bâtiments en bois, mais elle n’est pas recommandée pour votre maison à ossature en aluminium. 

La couleur et la texture du bois peuvent varier quelque peu selon l’essence, mais dans l’ensemble, il ressemblera beaucoup à du bois teinté. La coloration de votre mur à colombages ajoutera beaucoup de volume à la surface et la rendra très difficile à nettoyer. 

Vous vous retrouverez avec un mur facile à salir et difficile à peindre. La coloration de votre mur à colombages changera également le caractère de votre pièce. Elle peut devenir plus formelle ou même prétentieuse, ce qui n’est pas quelque chose que vous voulez dans une chambre à coucher. 

Vous avez deux autres options pour la finition de votre mur à colombages : la peinture ou le vernissage. Ces deux finitions sont faciles à utiliser et donneront à votre mur à colombages une mise à jour bien nécessaire.

 Peindre votre mur à colombages donnera une couleur plus uniforme sur toute la surface, tandis que le vernir donnera une surface plus détaillée. Ces deux finitions protégeront votre bois de l’humidité et des éléments, le rendant plus solide et moins sujet à la pourriture et aux dommages causés par les insectes. Vous pouvez peindre ou vernir votre mur à colombages dans la couleur de votre choix.

 

Entretien de votre mur

Une fois que vous avez construit votre mur à colombages, il est temps de vous assurer qu’il reste intact et que sa structure est solide. Vous devrez entretenir votre mur pour qu’il reste beau et fonctionne correctement. Teinter votre mur développera une couche de poussière qui sera très difficile à enlever. Un vernissage donnera à votre mur une surface plus lisse et le rendra moins sujet à la saleté, aux empreintes digitales et aux déchirures.

 

Conseils et idées supplémentaires

Si vous construisez un mur à colombages dans une grande pièce, vous pouvez envisager d’installer un mur-rideau. Cela contribuera à séparer votre mur à colombages du reste de la pièce et permettra d’allier forme et fonction. 

Si vous construisez un mur à colombages dans une petite pièce, pensez à ajouter une fenêtre. Cela vous donnera plus de lumière et de ventilation et vous permettra de maximiser la quantité de lumière qui entre dans votre pièce. 

Si vous construisez un mur à colombages sur un balcon, pensez à installer une lampe murale extérieure. Cela vous permettra d’avoir de la lumière et une vue imprenable sur la ligne d’horizon de la ville. Pour plus de conseils, d’astuces et d’idées sur la construction à colombages, rendez-vous à la fin de cet article de blog.