L’été approche et vous souhaitez équiper votre habitation d’une climatisation pour vous rafraîchir. Sur le marché, vous trouverez deux technologies principales : la climatisation sans unité extérieure et la climatisation classique. Quelles sont les différences entre ces deux systèmes ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients ? Comment faire le bon choix en fonction de vos besoins et de votre budget ?

Fonctionnement et technologies

Le fonctionnement technique représente le principal facteur de différenciation entre la climatisation sans unité extérieure et celle avec unité extérieure.

A voir aussi : Tout l'isolation des volets roulants extérieurs de votre maison

Climatisation sans unité extérieure

La climatisation sans unité extérieure est un système écologique et économique, qui utilise l’air extérieur comme source d’énergie renouvelable pour refroidir l’air intérieur. Elle se compose d’une seule unité intérieure, qui aspire l’air extérieur, le refroidit grâce à un échangeur thermique et le diffuse ensuite dans la pièce à climatiser. En vous rendant sur le site d’un professionnel pour commander une installation, vous aurez le choix entre trois types de climatisation sans unité extérieure.

  • La climatisation à condensation par air, qui rejette la chaleur à l’extérieur par un ventilateur intégré.
  • La climatisation à condensation par eau, qui évacue la chaleur par de l’eau froide.
  • La climatisation monobloc, qui dissipe la chaleur par un radiateur intégré.

Climatisation classique

La climatisation classique est un système plus puissant et performant, qui utilise un fluide frigorigène pour refroidir l’air intérieur. Elle se compose de deux unités : une unité intérieure, qui diffuse l’air frais dans la pièce à climatiser, et une unité extérieure, qui évacue la chaleur à l’air ambiant. Il existe la climatisation monosplit, la climatisation multisplit et la climatisation gainable.

Lire également : Où trouver un plateau de table en verre de qualité ?

Performances et impact environnemental

La climatisation sans unité extérieure présente comme atout phare d’utiliser l’air extérieur, une source d’énergie gratuite et renouvelable, ce qui réduit la consommation électrique. En outre, elle n’utilise pas de fluide frigorigène, réduisant ainsi l’émission de gaz à effet de serre. Son principal inconvénient est que sa performance dépend de la température extérieure : elle est moins efficace en cas de forte chaleur ou d’humidité.

Quant à la climatisation classique, elle fonctionne de manière optimale quelle que soit la température extérieure. Par ailleurs, elle offre une plus grande puissance de refroidissement. Néanmoins, elle consomme plus d’électricité et utilise du fluide frigorigène, un gaz à effet de serre.

Installation et entretien

Ce point de comparaison est également essentiel pour vous orienter dans vos choix. La climatisation sans unité extérieure est plus simple à installer, car elle ne nécessite pas de raccordement frigorifique entre les unités. Son entretien est aussi moins complexe, car il n’y a pas de tuyauterie ni d’unité extérieure à surveiller. 

Quant à la climatisation classique, elle est logiquement plus complexe à installer, car elle nécessite un raccordement frigorifique entre les deux unités. Son entretien est aussi plus contraignant, puisqu’il faut vérifier et maintenir régulièrement le circuit frigorifique.

En résumé, la climatisation sans unité extérieure est plus écologique, économique à l’usage et facile à installer, mais elle offre une performance variable et une puissance limitée. La climatisation classique est plus puissante, performante et stable, mais est plus complexe à installer, plus coûteuse à l’usage et plus polluante. Choisissez désormais en connaissance de cause !